1997

François windsurfeur aguerri découvre le kitesurf. Il utilise les premières ailes à caisson de chez Advance (Thétis)  qui sont non redécollable à cette époque. Le matériel ne permet pas de bien remonter au vent, et c'est plutôt une pratique downwind. Il pratique en Loire Atlantique, puis en Gironde. Passionné par ce support et par le potentiel que représente cette nouvelle discipline, il abandonne ses études de droit en 2001 pour passer le monitorat de kitesurf au sein de la Fédération Française de Vol Libre.